Le Vatican connaît-il les convictions de Mgr Bruguès ?

Publié le par Maximilien Bernard

Benoît XVI a nommé aujourd'hui Consulteur de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Mgr. Jean-Louis Bruguès, évêque émérite d'Angers et secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique.

Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle. Dans un article de Présent du 28 mars 2009, Jean Madiran écrivait à propos de la fameuse Bible Bayard :

"en 2004 le (futur) cardinal Jean-Louis Bruguès, alors chargé de la doctrine épiscopale, a ouvertement entrepris de «revisiter» des dogmes chrétiens et notamment «l‘énoncé dogmatique de la virginité perpétuelle de Marie».

Dans le même quotidien, Rémi Fontaine écrivait le 23 juillet 2008 :

"Faut-il rappeler cependant que le Comité consultatif national d’éthique a publié en 2000 un rapport (intitulé Fin de vie, arrêt de vie, euthanasie) qui proposait précisément une «euthanasie d’exception». Parmi les signataires de cette «fausse bonne idée» : le père dominicain Jean-Louis Bruguès, alors membre dudit Comité mandaté par l’Eglise comme théologien, et dont on connaît depuis la carrière époustouflante, de l’évêché d’Angers au secrétariat de la Congrégation romaine pour l’éducation catholique, en passant par la présidence de la Commission doctrinale de l’épiscopat français [...] !

Que disait alors le P. Bruguès (élevé depuis à la dignité d’archevêque comme membre de la Curie romaine) pour justifier sa fameuse signature, en appelant cela «une appréciation d’opportunité circonstantielle» ? «C’est l’avis d’une éthique séculière pour une société sécularisée. Partant de là, comme membre du Comité d’éthique, je ne peux pas ne pas entendre la question posée : quel est vis-à-vis de cette pratique le moindre mal ?».

Qui a donc proposé au Pape de nommer Mgr Bruguès à la Congrégation pour la doctrine de la Foi ?

Publié dans Relativisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article