Promotion du préservatif : La Renaissance du Loir-et-Cher n'y voit pas malice

Publié le par Maximilien Bernard

Suite à mon article sur le journal La Renaissance du Loir et Cher, mon confrère de Riposte catholique Arthur Leroy a contacté le média. Symptomatique :

 

Il n’y a pas lieu de s’alarmer, les 320 000 habitants du Loir-et-Cher n’ont pas forcément lu l’article» et de toute façon, «je n’y peux rien» nous explique au téléphone Frédéric Sabourin, journaliste et responsable de la rédaction qui a succédé à Michel Lemay le 1er septembre dernier. [...] Sur le fond, l’ex-curé de Saint-Jacques de L’Houmeau à Angoulême qui a renoncé à son ministère en 2006, ne se prononce pas.

 

Comme l’article est paru dans les pages nationales, je contacte par téléphone la rédaction du Courrier français, propriétaire de La Renaissance du Loir-et-Cher. Marc-Paul Lemay, le rédacteur en chef, m’explique que son journal respecte le discours de l’Eglise «999 fois sur 1 000 dont vous ne parlez jamais sur votre blog et dès qu’on ne le fait pas, vous nous tombez dessus !». L’article en question [...] «ne [le] dérange pas». [...]

 

Mon aimable interlocuteur reconnaît lui-même qu’il s’agit d’une «information choquante à certains égards». Mais il me répète que sa publication n’est «pas du tout fortuite et volontaire car prévue par un accord avec une agence». [...]"

 

Du côté de l'évêché, nul mot ne transpire : La Renaissance du Loir-et-Cher est toujours dans l'annuaire catholique.

Publié dans Relativisme

Commenter cet article