Patrice de Plunkett est-il télécommandé par le Cal Vingt-Trois ?

Publié le par Maximilien Bernard

Quelques jours après la révélation de la demande de condamnation des traditionalistes par l'archevêque de Paris, Patrice de Plunkett se livre, sur son blog, à un étrange parallèle :

"1910-2010 – Centième anniversaire de la naissance de l'intégrisme : un siècle de manoeuvres venimeuses dans l'Eglise catholique (et ce n'est pas fini)"

Dénonçant ce réseau, qui aurait été constitué d'anonymes et d'intrigants (mais Plunkett cite un prélat romain nommé Umberto Benigni - il faudrait savoir !), Patrice de Plunkett justifie sa note :

"Pourquoi commémorer aujourd'hui ce lamentable réseau ? Parce que la campagne révoltante rallumée cette semaine contre Mgr Fisichella nous y contraint, tant elle rappelle les façons des sbires de Mgr Benigni."

Etrange relation : nous aurions pensé que M. de Plunkett visait plutôt Paix Liturgique ou même ce modeste blog - qui n'ont aucun lien - ("l'envoi de délations sur les uns et les autres, confluant à Rome dans le bureau de Mgr Benigni, puis diffusées en plusieurs langues sous formes de circulaires, toujours signées de pseudonymes à la manière de certains sites internet d'aujourd'hui."). Et Mgr Fisichella n'est pas contesté par n'importe qui. On pourrait évoquer Mgr Schooyans, qui a remis en cause un article de Mgr Fisichella. Mais allons plus loin : le fameux article en cause de Mgr Fisichella, paru dans l'Osservatore Romano, et condamnant l'attitude de l'évêque de Recife au Brésil suite à l'avortement forcé d'une fillette de 9 ans, avait du faire l'objet d'une note rectificative de la part de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Faut-il penser que Patrice de Plunkett interpelle directement la première congrégation de la Curie ?

Voilà la relation : c'est à la Congrégation pour la doctrine de la Foi que Mgr Vingt-Trois a demandé la condamnation des traditionalistes. Par sa note, qui se termine par la dissolution de la fameuse Sapinière par le Pape Benoît XV (elle était devenue inutile), Plunkett semble demander à Rome d'avoir la même attitude à l'égard des traditionalistes un peu trop remuant pour Mgr Vingt-Trois.

Ce que ne dit pas Patrice de Plunkett, c'est que le saint pape Pie X finançait la Sapinière et que le futur Pie XII y aurait appartenu...

Publié dans Summorum Pontificum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article