Mgr Ballot célèbre le rattachement de la Savoie à la France

Publié le par Maximilien Bernard

Voici un communiqué de Mgr Ballot, archevêque de Chambéry, qui profite de la célébration d'un évènement historique pour faire la promotion de l'immigration :

 

"Le 12 juin 1860, le Sénat de l'Empire français ratifie, selon la Constitution de 1852, le traité de Turin du 24 mars 1860 sur la réunion à la France de la Savoie et de l'arrondissement de Nice Nous fêtons donc cette année le 150e anniversaire de ce rattachement.

 

Ce n'est pas seulement une page d'histoire qui est ainsi évoquée À travers ce rappel historique, c'est la rencontre des peuples qu'on peut mettre en valeur, en particulier pour nous aujourd'hui dans le cadre européen. La Savoie n'est plus l'enjeu de rapports de force (avec l'Italie contre l'Autriche), mais plutôt pourrait-on dire l'enjeu de relations de paix. Nos deux départements savoyards, comme leurs Eglises locales, entretiennent en effet des liens importants avec la Suisse et l'Italie. Les frontières sont ainsi appelées à être des ponts, ce qu'elles sont de plus en plus dans un contexte difficile de politique de l'immigration. Nous pouvons enraciner aussi cette fraternité dans ce qui fait notre foi : être les enfants d'un même Père.


Il y a également celles et ceux de vos diocèses et du monde entier qui se retrouvent en Savoie pour des séjours en montagne, en hiver ou en été. Pour un certain nombre ce sont des chrétiens, parmi eux des prêtres Ils permettent que se nouent entre diocèses de France et du monde des liens fraternels. Ils favorisent l'annonce de l'Evangile dans toutes les langues. Par cet anniversaire, c'est donc aussi cette actualité que nous rejoignons.


Les sonneries des cloches des églises de vos diocèses seront un signe, parmi d'autres, d'une Eglise présente dans le concert des peuples. Je sais que la société civile qui l'a souhaité est très sensible à l'accueil positif, de votre part, d'une telle demande, nos Eglises étant ainsi non seulement associées mais partenaires d'un événement auquel on peut donner une réelle signification.


Avec Mgr Boivineau, évêque d'Annecy, et Mgr Sankalé, évêque de Nice, qui s'associent à cette démarche, je vous remercie par avance d'apporter votre contribution à cette fête populaire."

Publié dans Immigration

Commenter cet article