Les manipulations de Patrice de Plunkett mises à jour

Publié le par Maximilien Bernard

p-copie-19Il y a quelques jours, je m'étonnais de l'étrange parallèle effectué par le journaliste Patrice de Plunkett entre la Sapinière ("naissance de l'intégrisme") et les réseaux catholiques que le Cardinal Vingt-Trois souhaite faire condamner. Un lecteur me fait parvenir quelques citations que le journaliste Plunkett a omis de soumettre à son lectorat montrant que La Sapinière n'était pas un "club" d'anonymes en conflit avec l'autorité de l'Eglise (qu'on ne nous raconte pas qu'il n'aurait pas lu ces citations, puisqu'un lecteur les lui a soumis dans un commentaire que Monsieur de Plunkett n'a pas jugé bon de publier...). Nous réparons pour nos lecteurs cette omission :

"Nous exhortons au nom de Dieu nos chers fils, les compagnons du Sodalitium Pianum, à continuer leur œuvre bien commencée, eux qui combattent le bon combat de la foi, surtout contre les erreurs multiformes du modernisme et ses ruses ; implorant Dieu en leur faveur, nous leur accordons très affectueusement la Bénédiction Apostolique."

Saint Pie X. Le 5 juillet 1911.

"Nous exhortons dans le Seigneur nos chers fils, compagnons du Sodalitium Pianum qui ont si bien mérité du catholicisme, à continuer le bon combat pour l'Eglise de Dieu et le Saint Siège contre les ennemis intérieurs et extérieurs, et, demandant à Dieu, pour eux et leur Institut, tout ce qui leur est favorable et salutaire, nous leur accordons très affectueusement la Bénédiction Apostolique."

Saint Pie X. Le 8 janvier 1912.

"J'ai présenté au Saint Père le programme par quoi les excellents membres de la "Direction du Sodalitium Planum" visent à réunir dans un même but, avec un Comité romain, des groupes divers de catholiques qui, partageant un même sentiment de la foi catholique, entière et inconditionnelle, selon les directives du Saint Siège, sont ça et là, en Italie ou à l'étranger, réunis en groupes familiers et amicaux, ou en comités ou en autres organisations pour agir de façon catholique.

L'idée de cette fédération a plu à Sa Sainteté et a été trouvée opportune, soit pour conserver les groupes divers et les associés de ces mêmes groupes dans le zèle de la foi et de la profession catholique et dans leurs projets, soit pour mettre en leur âme ce courage et cette force que donne l'union, afin de pouvoir toujours mieux travailler au bien de l'Eglise et de la société chrétienne.

Pour ces motifs, le Saint Père approuve, et bénit cette initiative, et fait le vœu qu'elle puisse s'accomplir pour la plus grande gloire de Dieu et pour le bien des âmes, se réservant d'examiner en son temps les statuts et de les approuver dans les formes dues par l'intermédiaire de la Sacrée Congrégation Consistoriale."

Cardinal De Laï, évêque de Sabine. Secrétaire de la Consistoriale. En vue de l'approbation canonique. Le 25 février 1913.

"Nous demandons au Seigneur, en reconnaissance envers nos chers fils, et pour leur récompense, tout ce qui leur est favorable et salutaire ; et en témoignage de notre exceptionnelle bienveillance, nous leur accordons très affectueusement la Bénédiction Apostolique."

Saint Pie X. Le 6 juillet 1914.

Alors pourquoi Patrice de Plunkett a-t-il volontairement caché ces citations à ses lecteurs ? Il se murmure qu'il chercherait les faveurs du cardinal-archevêque de Paris afin d'obtenir un poste de porte-parole au sein de la CEF ou d'un diocèse. Mais qui pourrait y croire vu son passé ?

Publié dans Communication

Commenter cet article