Le SRI dialogue avec les musulmans mais non avec les chrétiens

Publié le par Maximilien Bernard

i.JPG

Dans l'enquête sur l'islam, un danger pour l'Europe, Annie Laurent remercie les différents intervenants d'avoir apporté leur pierre au débat sur le danger de l'islam et la façon d'y répondre. Mais elle apporte toutefois ce bémol :

 

"il est dommage que le Père Christophe Roucou, responsable du Service des Relations avec l'Islam (SRI), organisme de la conférence épiscopale, n'ait pas répondu à notre invitation. Nos lecteurs auraient sûrement aimé connaître la position officielle de l'Eglise catholique en France sur ces questions qui préoccupent tant de fidèles.

Nous regrettons d'autant plus ce silence que nous avions bien l'intention de laisser à chacun toute liberté pour s'exprimer à sa guise."

 

Il faut dire que l'une des questions auxquelles les intervenants devaient répondre a pu gêner le P. Roucou, puisqu'il était demandé si l'islam a remplacé le communisme comme danger majeur pour l'Europe. La CEF n'a en effet pas souvent dénoncé le péril communiste, ce qui est un doux euphémisme. Le SRI est placé sous l'égide de Mgr Santier, évêque de Créteil. Nous avons déjà évoqué sa façon de voir l'évangélisation des musulmans.

Publié dans Relativisme

Commenter cet article