Le Cardinal Paul Poupard n'est plus électeur

Publié le par Maximilien Bernard

Le cardinal français Paul Poupard, figure emblématique de la curie romaine où il a présidé pendant près de 20 ans le Conseil pontifical de la culture, a 80 ans le 30 août 2010. A compter de cette date, le prélat qui fut aussi brièvement à la tête du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux ne fera donc plus partie des cardinaux électeurs en cas de conclave.

 

Après avoir été professeur de lettres en 1955, puis aumônier d'étudiants en 1957, il a assumé un ministère paroissial à Paris. En 1959, il part pour un premier séjour à Rome comme attaché à la Secrétairerie d'État tout en étant aumônier de l'Institut Saint-Dominique. En 1971, il revient à Paris comme recteur de l'Institut catholique de Paris, poste qu'il occupe pendant 10 ans. Nommé évêque auxiliaire de Paris le 2 février 1979, il est consacré le 6 avril suivant. En 1980, il retourne à Rome où il assume des responsabilités importantes dans plusieurs instance de la Curie romaine : il est président du Conseil pontifical pour les non-croyants de 1985 à 1993 lorsque ce Conseil est fusionné avec celui de la culture, il est secrétaire en 1980 puis président de 1988 à 2007 du Conseil pontifical pour la culture avant d'être remplacé par Mgr Gianfranco Ravasi. Enfin, il préside le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux du 11 mars 2006 au 1er septembre 2007, avant d'être remplacé par le cardinal Tauran. Il avait démissionné de ses fonctions après le décès de Jean-Paul II en 2005, comme le veut la coutume. Il a été confirmé dans ces mêmes fonctions après l'élection du nouveau pape Benoît XVI. Il a été créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 25 mai 1985 avec le titre de cardinal-diacre de Sant'Eugenio. En 1996, il a été élevé au titre de cardinal-prêtre Santa Prassede lié à la basilique Santa Prassede.

 

L'ancien ‘ministre de la culture’ du Vatican est à la retraite depuis septembre 2007. Pour autant, homme affable et affectueux, le haut prélat demeure actif, en particulier au sein de la ‘fondation cardinal Poupard’ créée afin de poursuivre son œuvre en matière d’éthique et de dialogue interculturel et religieux. Mais, passés 80 ans, il ne sera désormais plus membre des dicastères de la curie où il était encore présent : la Congrégation pour le culte divin et la discipline  des sacrements, la Congrégation pour l'éducation catholique, la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.

Publié dans Vatican

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article