L'unité de façade de la CEF vole en éclats

Publié le par Maximilien Bernard

Le Cardinal Vingt-Trois, président de la CEF, a clairement critiqué les orientations prises par Mgr Rey, évêque de Fréjus-Toulon, qui seraient vouées à l'échec. Dans un entretien à La Croix, l'archevêque de Paris répond en effet :


"La Croix : On a quand même le sentiment d’une grande diversité, selon les évêques…

Je ne suis pas surpris qu’il y ait une différence d’approche, pourvu que cette différence s’appuie sur un travail. C’est-à-dire que ce n’est pas simplement « au chic ». On peut avoir un évêque qui croit aux communautés nouvelles : il sonne la cloche, appelle six communautés nouvelles dans son diocèse et pense que ça va marcher ! Cela va peut-être marcher tant qu’il sera là, mais après ? Le ministère de l’évêque est, en partie, de construire la communion, de la fortifier entre chrétiens."

Il est vrai que le Cardinal archevêque de Paris refuse mordicus de confier une chapelle à une communauté non diocésaine dans la capitale. Il faut savoir aussi que l'indépendance d'esprit de Mgr Rey perturbe le noyau dirigeant de la Conférence épiscopale. Il se dit même que Mgr Rey pourrait obtenir prochainement le chapeau de cardinal de la Sainte Eglise. De quoi effectivement en faire pâlir plus d'un en France.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article