Holy Beach : the French Church is very cool !

Publié le par Maximilien Bernard

h-copie-2.jpg

Suite à une initiative du diocèse de Nanterre :

 

"Holy Beach, c'est une initiative de la Pastorale des jeunes du diocèse de Nanterre. Un des organisateurs nous explique : "Nous te proposons une semaine de plage et de formation à l'annonce de l'évangile avec Mgr Brouwet, évêque auxiliaire de Nanterre, la dernière semaine de juillet, sur la plage de Damgan (Bretagne sud). (...) Après les JMJ de Sydney et avant les JMJ de Madrid... Après Surf and pray et avant Anuncio... Sois le bienvenu à HOLY BEACH !" 

 

Yves Daoudal réagit :

 

"Je n'ai a priori que de la sympathie pour Mgr Brouwet, et c'est pourquoi je suis interloqué par la formulation de cette initiative. L'annonce de l'évangile se fera-t-elle en anglais ? Non, sans doute. Alors pourquoi utiliser une expression anglaise ? Pourquoi Holy Beach après Surf and pray ? La formation à l'annonce de l'évangile ne passe-t-elle pas par la formation à une expression française correcte et respectueuse de notre langue ? Et, bien entendu, sur le site de Holy Beach on entend une chanson en anglais, « Lead me to the Cross », langoureuse et sirupeuse : le slow de l'été sur la plage ? Après Holyween, la Life Parade, Act'Hope, Surf and pray... Cette démagogie jeuniste est une suite d'affronts à la langue française, donc aux jeunes francophones dont des adultes ont décidé qu'ils avaient forcément une sous-culture américaine. Certes, ces gens-là prennent clairement parti dans le débat sur l'identité nationale : ils la méprisent. Mais ce n'est certainement pas en évacuant l'identité française, la culture française, que l'on peut renforcer l'identité chrétienne."

Publié dans Communication

Commenter cet article