De la musique metal pour le Samedi Saint

Publié le par Maximilien Bernard

Le diocèse de Chartres, dirigé par Mgr Pansard, organise comme chaque année un festival à Pâques avec moult concerts. On y trouve du bon, comme du grégorien, comme du moins bon... Par exemple, demain, Samedi Saint, le diocèse a eu la bonne idée de programmer le groupe Betraying the Martyrs, un groupe de rock « metal-hardcore » dont la filiation est « assumée avec le death metal ». Il s'agit de "metal chrétien"...

 

C'est un peu facile d'ajouter "chrétien" pour devenir fréquentable. C'est un peu comme les "marxistes chrétiens" de la théologie de la libération... Et pourquoi pas du new age chrétien pendant qu'on y est ? voire du nazisme chrétien ?

 

Pour Valentin, le bassiste du groupe, le message principal de l'Eglise, c'est : la tolérance, la solidarité, l'entraide. C'est un peu court jeune homme. Autre perle de ce "chrétien" :

 

"L'avortement, le préservatif, l'homosexualité le sexe avant le mariage sont je pense des sujets que l'Eglise devrait traiter de manière plus souple, plus actuelle. Ne serait ce qu'appeler à la tolérance sur ses sujets. On peut croire en Dieu, croire dans le Bien et aimer quelqu'un du même sexe."

 

Le metal, même appelé 'chrétien', est bien partie prenant de la culture de mort. On ne voit pas bien l'intérêt pour le diocèse de Chartres de faire appel à ce genre de groupe pour la plus grande fête chrétienne.

Publié dans Relativisme

Commenter cet article