Aperçu du diocèse de Luçon

Publié le par Maximilien Bernard

Créé en 1317, le diocèse de Luçon est fort d'un patrimoine historique et religieux. La première évangélisation fut l’œuvre de St Hilaire (+ 368), évêque de Poitiers, et de St Philbert de Noirmoutier (+ 685), fondateur de monastères. St Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716) fut le missionnaire des campagnes. La “Guerre de Vendée” (1793-1797), “lutte de géants” dont la motivation fut principalement religieuse, influença de manière décisive l’histoire du diocèse et sera la source d’un extraordinaire développement religieux et missionnaire aux XIXè et XXè siècles.

l-copie-2
Le diocèse coïncide aujourd'hui avec le département de la Vendée. Entre les bocages et les 230 km de littoral, le diocèse est réparti en 4 zones pastorales qui correspondent à quatre réalités socio-économiques différentes :
1- Le Nord (Haut Bocage) : caractérisé par l’implantation de nombreuses petites unités industrielles en milieu rural.
2- Le Centre (Bas Bocage) : influencé par le chef-lieu du département, La Roche sur Yon.
3- La Côte (avec 2 îles, Noirmoutier et Yeu) et le Marais Breton : sur un littoral de 240 km dont 150 de plage, s’est développé le tourisme.
4- Le Sud (Plaine et Marais Poitevin) : marqué par une démographie faible et une économie précaire.

On y compte 59 paroisses, réparties en 13 doyennés. Pour 560 000 habitants, on compte 240 prêtres en activité. En juin 2009, un prêtre et deux diacres ont été ordonnés. Il n'y a plus de séminaire diocésain. Les vocations sont dirigées vers le séminaire interdiocésain à Nantes. Il y a deux carmels et une abbaye bénédictine de la congrégation de ND d’espérance.

Particularité vendéenne, 50 % des enfants et des jeunes sont scolarisés dans l'enseignement catholique, soit 58000 élèves. C’est un diocèse avec un catholicisme vivant et l’Eglise tient une place importante au sein de la société. En témoigne la présence de l’Eglise pendant la tempête et le fait que l’hommage rendu par la nation l’ait été durant une messe sans que cela ne provoque aucune polémique.

c-copie-2Né en 1950, Monseigneur Alain Castet a été ordonné évêque à Luçon le 29 juin 2008. Il a instauré une messe pour la vie tous les samedi dans sa cathédrale et a soutenu la Marche pour la vie. Il fait partie de cette nouvelle génération d'évêque qui ne rechigne pas à porter la soutane. Mgr Castet a profondément changé son conseil épiscopal après la première année d’épiscopat et à nommé un vicaire général de l’Emmanuel de 40 ans. Sensible à l'intérêt apporté par les technologies modernes, Mgr Castet tient à jour sa page sur Facebook.

Concernant la forme extraordinaire du rite romain, on compte une messe dominicale à Luçon et une autre à La Roche sur Yon, une messe tous les jours à La Gaubretière. La Fraternité Saint Pierre officie aussi tous les jours en la chapelle de l'école de l'Espérance. En outre, la Fraternité Saint Pie X est implantée en plusieurs endroits du diocèse.

Publié dans Diocèses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article